Archives de catégorie : Vie du club

Nouveau créneau et inscriptions 2019-2020

Le nouveau planning de la saison 2019-2020 est disponible.
 
 
Nous avons un nouveau créneau le samedi dans la salle Lestiboudois !!!
 
 
 
Une grande nouvelle pour les Loisirs qui pourront bénéficier de ce créneau lorsque les M20 n’ont pas matchs ainsi qu’un 2eme créneau pour l’équipe Départementale Masculine qui, jusqu’alors, n’avait qu’un seul créneau d’entrainement.
 
La saison commencera la première semaine de septembre! En attendant les créneaux été sont toujours d’actualités.
 
 
Avec ceci, nous lançons le début des inscriptions et réinscriptions pour l’année 2019-2020. Cela débutera le mercredi 21/08.
 
Pour les nouveaux, les documents à fournir sont dans la rubrique : http://www.sj-lille.fr/tarifs-inscriptions/
 
Faites attention, il y a une rubrique pour mineur et pour majeur.
 
Pour les anciens, vous avez normalement reçu un mail pour les documents manquants, sinon n’hesitez pas à nous contacter ou à venir nous voir directement lors de votre prochain passage à la salle!
 
 
A très bientôt,
 
 
SJLCom.

 

Yes we Cannes !!

La dream team!!

Pour la deuxième année consécutive, nos compet lib’ se sont qualifiés pour représenter la région à la coupe de France compet lib Cette fois ci, direction Cannes.
Un peu plus compliqué en logistique que Rouen, mais pas assez pour décourager la team, qui a même réussi à embarquer quelques supporters sur la côte (spécial big up aux familles et (grands)parents qui ont fait le déplacement).


Première matinée à suspense, qui commence par une blessure (encore !!). Fanny a gardé sa cheville, c’est Xavier qui a perdu son mollet cette fois ci Malgré cela, la team ne se démonte pas et s’offre une première victoire 2/0 contre Clamart. Gonflés à bloc, nos Sport Joyeux renversent Saint Etienne 2/1, leur adversaire direct pour l’accession en poule majeure, dans une ambiance de FOLIE. Et bimm ! Cannes you feel heat ?? (bon, on passe le 2/0 qu’on s’est pris contre Cannes, y’a rien à dire là dessus…)

    Pts S P S C Pts Po Pts Co
1er ASLM Cannes 9 6 0 150 90
2ème Lille Sport et Joie 5 4 3 140 142
3ème CSM Clamart 2 2 5 121 148
4ème Simon Team 2 2 6 133 164

Après un transfert vers le gymnase des champions, généreusement assuré par nos copains de Cannes qui se sont répartis les Lillois dans leurs voitures personnelles, les choses se corsent.. Pas de miracle contre Lyon, tenant du titre, pour notre 1er match de poule majeure… défaite logique, qui marque la fin (sportive…) de la première journée.

Quelques apéros et un Paquito d’anthologie plus tard, nous voilà de retour sur le terrain, pour un premier match bien difficile… Nos challengers font le job et gagnent leur ticket vers le haut du classement. Deuxième rencontre plus accrochée contre Nantes, mais la victoire nous glisse encore entre les doigts (entre les jambes plutôt !) et nous ne ferons pas mieux que la 8ème place de l’année précédente.

Et ajoutons que cette 8ème place (sur 16 en Coupe de France, quand même !!!) nous la devons en grande partie à notre Vonvon national, qui a joué 15 sets en passeur pénétrant sur le week end, avec un niveau de récep disons… approximatif… Bravo champion !!

Bilan de l’opération : quelques regrets sur la 2ème journée, mais les discours sont unanimes : on a les crocs pour l’année prochaine ! L’objectif ? Bosser la technique et le collectif pour arriver mieux préparés (oui, oui, ils ont bien dit « bosser » !!).Accrochez vous à vos genouillères, il va y avoir du sport…

Peace & Love, Sport & Joie

Les sportjoyeux à la cool

Découverte des membres de SJL: Simon

Sport Joyeux et Sport Joyeuses,

Bien trop longue a été la période sans interview… de vous interviewer de nouveau je devais afin que chacun un peu mieux nous nous connaissions.

Petit retour déjà sur les interviews passés :
Christophe
Jean-Yves, votre serviteur
Aude et Audrey
Guillaume, notre entraîneur
Antoine
Stan

Pour cette reprise mon crayon s’est arrêté sur Simon… non, non pas
Templar ni celui avec les Modannais… notre Simon, Mister DECARPIGNY.
Simon, 32 ans est né à Lille où il travaille comme opticien dans une
boutique près de l’Grand’Place.
Il est marié et papa de deux filles, Juliette 4 ans et Alice 9 mois
seulement… qu’il adore cocooner.

 

 

 Simon il y a quelques années (outch) à gauche, et il y a quelques jours à droite

 

 

 

 

C’est déjà la 2ème saison que Simon pratique le volley-ball à Sport Joie
Lille en compétition loisirs en tant que passeur dans l’équipe C (qui
évolue cette année en poule 2).
C’est sur les recommandations de Thomas et Juliette qui connaissent le
frère de Simon qu’il a entendu parler du Club Sport Joie.

Simon est un sportif, puisqu’outre le Volley-ball il pratique du foot et
de la pétanque… mais il a aussi fait du tennis par le passé. Il a en
effet joué dès 4 ans jusqu’à l’âge de 13 ans où il a atteint le niveau
de classement 15/4, en partageant les cours avec une aujourd’hui célèbre
joueuse Pauline PARMENTIER.

Néanmoins malgré ce haut niveau atteint, il souhaitait évoluer dans un
environnement collectif. Aussi après avoir essayé le football, c’est
grâce à son frère qui évoluait à Douai qu’il se met au Volley-Ball dès
l’âge de 12 ans… Là encore il a atteint les 8ème de Finale nationale
dans un match entre Harnes et Toulon qui semble lui avoir laissé
quelques traces et plusieurs participations à la coupe de France en tant
que joueur à Douai. Bref, s’il est un de nos meilleurs passeurs,
méfiez-vous c’est un joueur complet qui se défend plutôt bien dans les
autres placements.

Je retiendrais pour ma part une autre qualité qui aurait pu faire défaut
pour un joueur qui a pu évoluer à ce niveau, c’est sa bonne humeur et le
fait qu’il fait participer tout le monde sur le terrain lorsqu’il ne
joue pas dans son équipe.

Et une fois n’est pas coutume, ce qu’il retient c’est la bonne ambiance
à Sport Joie, il peut en effet se laisser aller à une troisième
mi-temps après les entraînements dans un bar sur Lille… et son dernier
mot a été pour les membres du bureau qu’il remercie pour les nouveaux
poteaux et filets !

Merci Claude

La semaine dernière a été marquée par la disparition du fondateur du club, Claude Spruyt. Président de 1972 à 2009, il a marqué les esprits de tous les membres du club qui ont eu la chance de le côtoyer.

Claude
Pour lui rendre hommage, nous avons choisi de faire témoigner quelques anciens du club.

Antoine Gallet :
Claude fut l’un des fondateurs de SJL il y a maintenant plus de 50 ans ! Eternellement présent, il a conduit la présidence de ce club comme rarement un président pouvait le faire. Sa bonne humeur, ses expressions bien de chez nous animaient nos entrainements et accompagnaient chacun de nos matchs à domicile auxquels il venait régulièrement assister. Il avait du courage car malgré nos mauvaises années où les défaites pouvaient parfois se succéder il était là et était toujours notre supporter n° 1!

Il incarnait le club par son rire, sa convivialité et sa générosité. Il avait toujours un mot pour chacun et des anecdotes à raconter. Bon vivant, ce grand cuisinier aimait les bonnes bouffes et les bonnes bières de notre région. Je me souviens aussi de ces réunions ou AG qui étaient toujours l’occasion de réunir et permettre la vie du club tout simplement. Il aimait le volley-ball pour ses valeurs de partage et de fair-play. Tout le monde avait sa place, les jeunes comme les moins jeunes, les compétiteurs comme les loisirs. Il était l’âme de notre club.

30562_1475656249029_1286306_n

Yvon Sucche :
Claude c’était un dirigeant comme on ne voit plus.
Il était dévoué à son club et même en décembre dernier il me demandait des nouvelles des équipes, des résultats, du tournoi…
Il a été notre plus grand supporter quasiment toujours présent aux matchs à domicile et même à l’extérieur.

je me souviens notamment d’un match à Lambersart chez qui il ne fallait pas perdre  et un dernier set à 41-39 gagné par SJL. Claude ne tenait plus en place et a dû sortir de la salle.
Il y a eu également deux finales de coupe du nord dont une gagnée contre le TLM 3-2 au bout de la nuit, Claude était ravi.

Un grand passionné et bénévole qui aimait aussi nous raconter comment il avait construit ce club, les soirées anniversaires du club.   
L’esprit SJL qui nous anime, nous le devons à Claude.claude_1 

Pierre Delobel (extrait de son discours de juin 2009 pour le départ de Claude) :
L’accueil des nouveaux arrivants est toujours quelque chose de chaleureux, d’étrange et de convivial à la fois. Rappelons-nous notre première visite ici. Quel est cet individu qui me parle de tout et de rien, qui change cinq fois de sujet dans la même phrase et qui me présente tout les gens qui passent ? Il se souvient les premières semaines d’abord de ce que je fais comme métier avant de se souvenir de mon prénom. Il m’a à peine accueilli qu’il veut que je joue en compétition. Il écoute ce que je lui dis, mais seulement si une autre idée ne lui passe pas par la tête. A mon avis qu’il a du en faire fuir plus d’un. Mais bon, il est jovial, restons pour voir.

Oui l’ambiance est bonne, les gens ont le sourire, ils se parlent, se côtoient. Et plus parfois. Que de mariages, rencontres et amitiés se sont nouées ici. Nombre d’entre nous ont dépassé les dix ans de présence, et pourtant, les clubs de volley sont nombreux sur la métropole. Peut-être avons-nous perdu un ou deux compétiteurs qui rêvent d’un niveau plus relevé, mais ils seront toujours moins nombreux que ceux qui ont ramené leurs copains ou leurs collègues pour lui faire découvrir le club.   

Nous trouvons ici les traces d’une ambiance de village, de quartier. A l’ancienne. Elle ne plaira pas forcément à tout le monde, mais il est facile de s’y sentir bien. Vous ne savez pas du tout jouer au volley, vous ne serez pas le premier à venir ici. Avec juste un peu de courage pour franchir les premiers entraînements, et d’oublier le sentiment de ne pas être à la hauteur, et l’on découvre qu’ici tout le monde a le droit de jouer. Les vieux, les jeunes, les filles et les garçons, les compétiteurs et les touristes.

Et pourtant, Claude est fou de compétition. Il suit les matchs de ses équipes en les vivant complètement.  Il s’emballe à la moindre injustice et rêve toujours de victoire. Que de temps passé aux entraînements, aux matchs, aux réunions de toute sorte. Peu d’entre-nous arriveront à percevoir la place que SJL a du prendre.
Merci d’avoir créé ce club et Merci de l’avoir présidé dans un état d’esprit de Joie et de partage. Merci de tout ce temps donné, de tout ces sacrifices, de toute cette bonne humeur.

P1010661


 

Et parce que la vie du club continue malgré tout, et que Claude se passionnait toujours pour ses équipes, voilà les derniers résultats de chaque section :

Compète loisir A (2ème de poule 1) :

  • Victoire 3-2 à Décathlon A
  • Victoire 3-1 face à Lys
  • Prochain match mercredi 24/02 à Leers A

Compète loisir B (8ème de poule 2) :

  • Défaite 3-0 à Hem B
  • Défaite 3-0 à Leers B
  • Prochain match lundi 22/02 à la salle Pacôme face à Hem C

Compète loisir C (6ème de poule 1) :

  • Défaite 3-2 face à Bondues A
  • Victoire 3-1 face à Leers A
  • Prochain match mercredi 24/02 à Décathlon B

Compète filles (1ères de leur poule) :

  • Victoire 3-1 à Dunkerque
  • Victoire 3-1 face à Tourcoing Stel
  • Défaite 3-0 à Mouvaux en coupe du Nord
  • Prochain match samedi 27/02 à la salle Pacôme face à Bailleul

Compète garçons (9èmes de leur poule) :

  • Défaite 3-0 à Arras
  • Victoire 3-1 face à Beaurains
  • Prochain match samedi 27/02 à la salle Pacôme face à Bailleul

Découverte des membres de SJL : Séverine

p1020157Séverine (ou Sev pour ceux qui la connaissent un peu mieux) a 43 ans, elle est originaire de Neuville-en-Ferrain et est institutrice à Gondecourt, elle est maman de deux enfants de 4 et 6 ans ! C’est une personne assez discrète mais très sympa, n’hésitez pas à aller à sa rencontre !

Séverine, qui avait déjà joué au Volley au Collège, est poussée par une relation amicale qui évoluait en Compétition à Beauvais à reprendre le Volley. Elle apprend par le célèbre Ch’ti l’existence de Sport Joie qu’elle rejoint…en 2002 en tant que débutante. Oui vous avez bien lu, c’est bien l’une des plus anciennes joueuses que j’ai pu interviewer et que vous pourrez croiser à Sport Joie. Une fois n’est pas coutume, c’est bien la personnalité exceptionnelle de feu Claude SPRUYT, le président fondateur du Club qui a amené Séverine à intégrer l’équipe féminine alors composée aussi de malentendantes à l’époque… et c’est avec une certaine émotion qu’elle a souhaité lui rendre un vibrant hommage pendant son interview.

Mais autant que Claude, c’est l’ambiance qui se dégage des membres et des bénévoles de Sport Joie qui ont poussé Séverine à rester dans le Club depuis lors, à y donner de son temps en tant que secrétaire et au surprise à y rencontrer son homme, Arnaud, qui entraînait alors les filles.. Cependant nos deux tourtereaux souhaitant tous deux continuer à jouer au Volley-Ball tout en ayant des enfants, il leur a fallu se mettre d’accord et jouer dans des clubs différents sur des créneaux horaires différents afin de pouvoir s’occuper chacun leur tour des enfants pendant leur entraînement respectif. Mais il est possible de croiser de temps en temps Arnaud qui reste en très très bon terme avec les membres de Sport Joie (il a ainsi pu coacher les hommes lors de la finale de la coupe du Nord il y a deux ans par exemple, NDLR).

Ayant beaucoup progressée grâce au Club, Séverine fait aujourd’hui partie de la « Mojito Team » (l’équipe de compétition féminine) qui évolue pour cette saison en accession régionale depuis leur quasi sans faute de la saison passée.

Interview de Séverine BOUCHE réalisée par Jean-Yves LENHOF en juin 2016